Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 1177995                English | Français

Dimanche – Messe de 11h

Dimanche 23 janvier 2022 – 3ème dimanche du Temps Ordinaire — Année C

N’oubliez pas de mettre votre téléphone ou iPad en mode silence !

 

– Mot du Recteur –

Unité…

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens a été relancée par le Père Paul Couturier (1881-1953). Prêtre du diocèse de Lyon, il est appelé, après la première guerre mondiale, à un apostolat auprès des immigrés russes. Là, il découvre la beauté de la liturgie orthodoxe et se lie d’amitié avec des chrétiens orthodoxes russes. Son désir d’œuvrer à l’unité se heurte à de grandes résistances. En 1928, le pape Pie XI dans l’encyclique Mortalium Animos affirme?: «?L’union des chrétiens ne peut être pensée autrement qu’en favorisant le retour des dissidents à la seule véritable Église du Christ.?». Le Père Couturier pense différemment. Il acquiert la conviction que le mur de nos divisions ne monte pas jusqu’au ciel. Il invite à?: « Prier pour l’unité, afin de demander à Dieu qu’elle se passe quand Il le voudra et comme Il le voudra.»

Un siècle plus tard, la situation a changé radicalement. Les chrétiens des différentes confessions ont l’habitude de se rencontrer, de prier ensemble. Ils ont aussi conscience que les désunions affichées sont un contre-témoignage dans un monde indifférent à la foi chrétienne. Les tensions se manifestent plus au sein des grandes traditions chrétiennes entre des groupes attirés par une radicalité qui exclut et une masse de croyants qui fait quotidiennement l’expérience de la diversité : confessions chrétiennes différentes, agnosticisme, autres religions.

Et pourtant, l’unité reste à bâtir. L’appartenance au Christ, signifiée par notre baptême commun, fait de nous les membres d’un même corps (1 Cor 12). Nous ne savons pas encore célébrer cette unité. Il existe des lieux prophétiques, je pense en particulier à la communauté de Taizé en Bourgogne où les jeunes chrétiens se retrouvent pour vivre et prier ensemble. J’avais été touché par la réflexion d’une jeune de l’Aumônerie, d’une famille franco-anglaise, qui pour la première fois avait eu le sentiment de pouvoir vivre dans?l’unité les deux identités catholique et anglicane qu’elle avait héritées de ses parents.

Pascal Boidin

– Chant d’entrée –

1. Écoute la voix du Seigneur
Prête l’oreille de ton cœur
Qui que tu sois ton Dieu t’appelle
Qui que tu sois, Il est ton père

R/ Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur
Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté
Réponds en fidèle ouvrier de l’évangile et de sa paix

2. Écoute la voix du Seigneur
Prête l’oreille de ton cœur
Tu entendras que Dieu fait grâce
Tu entendras l’esprit d’audace

Au nom du père, du fils et du Saint-Esprit. Amen.
Le seigneur soit avec vous. –Et avec votre esprit
Que dieu notre Père et Jésus Christ notre Seigneur vous donnent la grâce et la paix.
-Béni soit dieu, maintenant et toujours.

– Préparation pénitentielle –

Préparons-nous à la célébration de cette Eucharistie en reconnaissant que nous sommes pécheurs.

Seigneur, prends pitié de nous ! (bis)
Ô Christ, prends pitié de nous ! (bis)
Seigneur, prends pitié de nous ! (bis)

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.
Amen.

– Gloria –

R/ Gloire à Dieu, Paix aux hommes,
Joie du ciel sur la terre ! (bis)

Pour tes merveilles, Seigneur Dieu,
Ton peuple te rend grâce : Ami des hommes,
Sois béni pour ton règne qui vient !
A toi, les chants de fête par ton fils bien aimé, dans l’Esprit.

Sauveur du monde Jésus Christ, écoute nos prières,
Agneau de Dieu, vainqueur du mal,
Sauve-nous du péché !
Dieu saint, splendeur du Père,
Dieu vivant, le Très-Haut, le Seigneur.

– Première lecture –

Lecture du livre de Néhémie

En ces jours-là,
le prêtre Esdras apporta le livre de la Loi
en présence de l’assemblée,
composée des hommes, des femmes,
et de tous les enfants en âge de comprendre.
C’était le premier jour du septième mois.
Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux,
fit la lecture dans le livre,
depuis le lever du jour jusqu’à midi,
en présence des hommes, des femmes,
et de tous les enfants en âge de comprendre :
tout le peuple écoutait la lecture de la Loi.
Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois,
construite tout exprès.
Esdras ouvrit le livre ;
tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée.
Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout.
Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand,
et tout le peuple, levant les mains, répondit :
« Amen ! Amen ! »
Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur,
le visage contre terre.
Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu,
puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens,
et l’on pouvait comprendre.

Néhémie le gouverneur,
Esdras qui était prêtre et scribe,
et les Lévites qui donnaient les explications,
dirent à tout le peuple :
« Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu !
Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! »
Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi.
Esdras leur dit encore :
« Allez, mangez des viandes savoureuses,
buvez des boissons aromatisées,
et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt.
Car ce jour est consacré à notre Dieu !
Ne vous affligez pas :
la joie du Seigneur est votre rempart ! »

– Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu. 

– Psaume –

Psaume (Ps 18 (19), 8, 9, 10, 15)

R/ Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.

La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu’il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables.

Accueille les paroles de ma bouche,
le murmure de mon cœur ;
qu’ils parviennent devant toi,
Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

– Deuxième lecture –

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères,
prenons une comparaison :
notre corps ne fait qu’un,
il a pourtant plusieurs membres ;
et tous les membres, malgré leur nombre,
ne forment qu’un seul corps.
Il en est ainsi pour le Christ.
C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous,
Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres,
nous avons été baptisés pour former un seul corps.
Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit.
Le corps humain se compose non pas d’un seul,
mais de plusieurs membres.

Or, vous êtes corps du Christ
et, chacun pour votre part,
vous êtes membres de ce corps.

– Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu.

– Acclamation –

Alléluia, Alléluia ! A toi louange éternellement.
Le Seigneur m’a envoyé,
porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération.
Alléluia. (Lc 4, 18cd)

– Lecture de l’Evangile –

Le Seigneur soit avec vous. –Et avec votre esprit.
Évangile de Jésus Christ selon saint N. –Gloire à toi Seigneur.

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture » (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)

Beaucoup ont entrepris de composer un récit
des événements qui se sont accomplis parmi nous,
d’après ce que nous ont transmis
ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires
et serviteurs de la Parole.
C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi,
après avoir recueilli avec précision des informations
concernant tout ce qui s’est passé depuis le début,
d’écrire pour toi, excellent Théophile,
un exposé suivi,
afin que tu te rendes bien compte
de la solidité des enseignements que tu as entendus.

En ce temps-là,
lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
revint en Galilée,
sa renommée se répandit dans toute la région.
Il enseignait dans les synagogues,
et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre »

– Acclamons la Parole de Dieu. Louange à toi, Seigneur Jésus!

– Homélie –
– Profession de Foi –

Je crois en Dieu le père Tout-Puissant créateur du ciel et de la terre,
et en Jésus Christ, son Fils unique,
notre Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit,
est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort, a été enseveli,
est descendu aux enfers,
le troisième jour, est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu,
le Père Tout-Puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la Sainte Eglise Catholique,
à la communion des Saints, à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. AMEN.

– Prière Universelle –

R/ Esprit de Dieu entends notre prière !

– Offertoire –

R. Source de tout amour, de toute vie et de tout don, 
Fais de nous, ô Père, une vivante offrande 
À la louange de ta gloire, de ta gloire.

1. Voici nos cœurs :
Reçois-les, console-les,
Pour qu’ils se donnent sans compter.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le cœur de ton Fils.

2. Voici nos corps :
Reçois-les, affermis-les,
Pour qu’ils te servent dans la joie.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le corps de ton Fils.

3. Voici ces dons reçois les féconde les
Pour qu’ils prolongent ici ton oeuvre
Et pour aimer en vérité
Envoie nous l’Esprit d’unité.

– Prière Eucharistique –

Le seigneur soit avec vous Et avec votre Esprit.
Elevons notre cœur. –Nous le tournons vers le Seigneur.
Rendons grâce au Seigneur notre Dieu. – Cela est juste et bon.

– Sanctus –

Hosanna, Hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux !

Saint ! Saint ! Saint le Seigneur,
Dieu de l’univers !
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire !

Hosanna, Hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux !

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Hosanna, Hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux !

– Anamnèse –

Gloire à toi qui étais mort,
Gloire à toi qui est vivant
Notre Sauveur et Notre Dieu
Viens Seigneur Jésus

– Notre Père –

Comme nous l’avons appris du Sauveur et selon son commandement, nous osons dire :
Notre Père qui es aux Cieux,
que ton nom
soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que
ta volonté soit faite sur la terre

comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne nous nos offe
nses,
comme nous pardonnons aussi à

ceux qui nous ont offensé.
Et ne n
ous laisse pas entrer en tentation
mais délivre nous du Mal.


Car c’est à toi qu’appartiennent,
le règne, la pui
ssance et la gloire,
pour les siècles des siècles !

– Agneau de Dieu –

Agneau de Dieu, tu as ouvert le livre,
Tu es venu sécher nos larmes,
Tu donnes sens à notre vie !
Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde,
Prends pitié de nous !

Agneau de Dieu, tu rassembles les peuples,
Comme les grains sur les collines
Viennent se fondre au même pain !
Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde,
Prends pitié de nous !

Agneau de Dieu, tu nous as rendus libres
Et tu nous as donné la vie,
Pour mieux nous dire ton amour !
Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde,
Donne-nous la paix.

– Communion –

R/ Ta parole est notre pain,
Notre vie, notre lumière.
Ta parole est le chemin
Qui nous mène vers le père.

1.Je suis votre pain :
Si vous me mangez, vous ne périrez pas de défaillance,
Mais vous vivrez d’espérance et de foi.

2. Je suis votre loi :
Si vous me suivez, vous ne marcherez pas dans les ténèbres,
Mais vous aurez la lumière de Vie.

3. Je suis votre paix :
Si vous m’accueillez, vous ne fermerez pas la porte aux autres,
Vous ouvrirez votre cœur à l’amour.

– Action de grâce –

R/ Devenez ce que vous recevez
Devenez le corps du Christ
Devenez ce que vous recevez
Vous êtes le corps du Christ

1 – Baptisés en un seul esprit
Nous ne formons tous qu’un seul corps
Abreuvés de l’unique esprit
Nous n’avons qu’un seul Dieu et père

2-Rassasiés par le pain de vie
Nous n’avons qu’un cœur et qu’une âme
Fortifiés par l’amour du Christ
Nous pouvons aimer comme il aime

3 – Purifiés par le sang du Christ
Et réconciliés avec Dieu
Sanctifiés par la vie du Christ
Nous goûtons la joie du royaume

4 – Rassemblés à la même table
Nous formons un peuple nouveau
Bienheureux sont les invités
Au festin des noces éternelles

5 – Appelés par Dieu notre père
À devenir saint comme lui
Nous avons revêtu le Christ
Nous portons la robe nuptiale

– Envoi –

Le Seigneur soit avec vous. –Et avec votre esprit.
Que Dieu tout-puissant vous bénisse,
Le Père, le Fils et le Saint-Esprit. –Amen.
Allez dans la paix du christ. –Nous rendons grâce à Dieu.

R / l’Esprit de Dieu repose sur moi,
l’Esprit de Dieu m’a consacré,
l’Esprit de Dieu m’a envoyé proclamer la paix, la joie.

1 -L’Esprit de Dieu m’a choisi
Pour étendre le Règne du Christ parmi les nations,
Pour proclamer la Bonne Nouvelle à ses Pauvres.
J’exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !

2 -L’Esprit de Dieu m’a choisi
Pour étendre le Règne du Christ parmi les nations,
Pour consoler les coeurs accablés de souffrance.
J’exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !

3 -L’Esprit de Dieu m’a choisi
Pour étendre le Règne du Christ parmi les nations,
Pour accueillir le Pauvre qui pleure et qui peine ;
J’exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !

4 -L’Esprit de Dieu m’a choisi
Pour étendre le Règne du Christ parmi les nations,
Pour annoncer la grâce de la délivrance.
J’exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !

5 -L’Esprit de Dieu m’a choisi
Pour étendre le Règne du Christ parmi les nations,
Pour célébrer sa gloire parmi tous les peuples,
J’exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !