Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 1177995                English | Français

Bulletin dimanche 6 mai 2018

Le vent souffle où il veut !

Cette phrase énigmatique est dite par Jésus à Nicodème (Jean 3,8).
Nicodème est venu de nuit à la rencontre de Jésus pour en savoir plus, pour mieux le connaître et pour se faire un jugement sur son action et sa prédication. Dans le passage des Actes au chapitre 10, que nous entendons aujourd’hui, c’est au tour de l’Apôtre Pierre d’être bousculé par l’Esprit.
Il est invité par l’Esprit à se rendre chez Corneille, un centurion romain de Césarée. Et c’est chez lui qu’il découvre ceci : « En vérité, je le comprends, Dieu est impartial, il accueille quelle que soit la nation, celui qui le craint et dont les œuvres sont justes. » Jésus-Christ est venu pour tous, non pour
certains et son message de salut s’adresse à tous les peuples de la terre. C’était pour le Juif Simon-Pierre, un changement radical de perspective, une conversion profonde.

Aujourd’hui encore, l’Esprit déroute les chrétiens et les invite à sortir de leur zone de confort, de vaincre leur peur. Il est devenu habituel pour les catholiques de se lamenter sur l’état de l’Eglise en Europe, sur son recul statistique sur tout le continent. Il est bien vu d’accuser tel ou tel courant de l’Eglise de ce déclin. C’est la faute des 68tards ou des tradis. Et si, comme Nicodème, comme Pierre, nous étions invités à changer de regard.
Nous pourrions nous poser cette question. Comment l’Esprit est à l’œuvre dans nos sociétés ? J’ai entendu la joie des jeunes du retour du Frat de Lourdes. Grâce à leurs accompagnateurs, ils ont fait l’expérience de l’Esprit. A Hope Meets Art, samedi dernier, j’ai aussi fait l’expérience de la présence de l’Esprit. Tant de générosité et de talent mis au service des enfants de la rue de Dakar ! C’était un privilège d’y être.

Pascal Boidin, mariste