Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 1177995                English | Français

Bulletin 12 novembre 2017

Sagesse…

(Livre de la Sagesse 6,2-12)

En feuilletant les journaux ou en regardant les nouvelles ces dernières semaines, je me disais qu’un peu de sagesse ne ferait pas de mal. Les tweets ou les chasses aux sorcières ne conduisent pas l’humanité bien loin… Ce week-end, nous faisons mémoire des morts pendant les guerres. Les conflits violents, à toutes les époques, laissent des cicatrices dans le cœur des hommes et des femmes qui les ont vécus. Les jeunes vies fauchées pendant la grande guerre crient vers le ciel. En novembre 2014, les douves de la Tour de Londres avaient été couvertes de coquelicots en céramique représentant chacun un mort de la guerre. Cette marée rouge m’avait touché. Je discutais cette semaine avec un jeune homme dont une partie de la famille a été massacrée pendant la Shoah. Trois générations plus tard, le besoin de guérison est encore là. Aujourd’hui encore, les violences mettent à mal nos sociétés. Les guerres du Proche Orient jettent sur les routes des familles démunies que les Européens ont du mal à accueillir.

Et pourtant, le bibliste nous dit que la Sagesse se laisse contempler par ceux qui l’aiment, se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Dom Robert, sur la tapisserie de Notre Dame de France, nous invite à regarder la Sagesse. Il la représente comme une jeune mariée au milieu d’une nature foisonnante. La recherche de la sagesse nous réconcilie avec nos frères et sœurs humains mais aussi avec toute la création. Elle est l’œuvre de Dieu dans nos vies.

Alors, soyons sage, non comme l’enfant qui se tait parce que son maître le lui a demandé, mais comme l’ancien, qui ayant beaucoup vécu, sait ce qui importe, ce qui donne goût et sens à vie. Notre monde, nos sociétés, ont besoin de sagesse.

Pascal Boidin, Mariste