Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 233639                English | Français

Bulletin dimanche 22 juillet 2018

Jésus, le berger de nos âmes

Après avoir fortement exprimé la colère de Dieu contre les pasteurs, les responsables sociaux, légaux et religieux, de son peuple dispersé, divisé et maltraité, le prophète Jérémie fait écho de la décision divine de faire revenir son peuple à Jérusalem qu’ils avaient quittée après la défaite et l’Exil à Babylone. Son réquisitoire contre eux s’accompagne d’une promesse d’un retour à une vie paisible à Jérusalem où Dieu lui-même sera le berger de son peuple à travers un descendant du roi David, figure idéale du pasteur qui veille, prend soin et soulage.

La mémoire et l’imaginaire convergent pour réveiller l’espérance d’un peuple nostalgique qui rêve de paix et dire une foi. A vrai dire, Dieu est le berger de son peuple par les personnes qui exercent des responsabilités communautaires. C’est lui qui rassemble et réconcilie, sécurise et veille au droit des petits de son peuple. Jésus est le descendant de David qui révèle par toute sa vie, son message et son action, la miséricorde de Dieu pour son peuple. Il unit une humanité divisée et dispersée par des lois et des prescriptions qui isolent. Comme le dit saint Paul, Il fait tomber le mur de séparation entre les juifs et païens. Il est l’Homme nouveau qui opère la réconciliation entre les composantes de l’humanité et il l’unit à Dieu. Ces dimensions horizontale et verticale font penser à sa croix.

A ses disciples revenus d’une surprenante mission où ils étaient envoyés deux par deux, et qui avaient tant de choses à lui dire et à partager, Jésus proposa de se retirer à l’écart dans un endroit désert et de se reposer. Il prend avec eux un temps de retraite et de repos. Ce ne sera certes pas long, mais un moment de solitude et d’intimité avec Lui avant l’arrivée des foules. Une belle proposition que nous pourrions accueillir à notre propre compte comme une invitation personnelle en cette période estivale.  Après une année bien pleine, parsemée de moments forts et parfois stressants, donnons à l’invitation du Christ à un temps de retraite et de repos un vibrant écho dans nos cœurs de londoniens aujourd’hui. Il sait que cela fera du bien à nos âmes lassées.

Damien Diouf, sm