Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 233639                English | Français

Bulletin dimanche 29 avril 2018

De Saul à Paul…

Je ne sais pas vous, mais j’ai de la sympathie pour la personne de Saul. Voilà un homme profondément engagé dans sa foi et son identité juive. Il a été à l’école de Gamaliel réputé pour sa sagesse. Né à Tarse, ville de culture grecque maintenant en Turquie, il est citoyen romain. Présent lors du procès et de la lapidation d’Etienne, le premier martyr, Saul se met à pourchasser les chrétiens. Et sur la route de Damas, il est ébloui par sa rencontre avec le Christ. D’ennemi des chrétiens, il devient un Apôtre et annonce l’Evangile aux païens ;

Paul, son nom chrétien, a de multiples identités. Il est juif pharisien pratiquant, de culture grecque et de citoyenneté romaine. Sa découverte de Jésus-Christ va lui permettre de vivre et de réconcilier ses identités multiples. Juif pharisien, il est crédible à Jérusalem et peut s’adresser à Pierre et aux Apôtres. Citoyen Romain, il est un homme de l’Empire et à ce titre est respecté par le pouvoir.
Il sera, à sa demande, jugé à Rome. Sa culture grecque lui permet de prendre la parole à Athènes et à Corinthe et d’annoncer la bonne nouvelle aux Grecs.

A notre époque, il est toujours difficile de vivre avec des identités multiples. Comme Saul, il est tentant d’en absolutiser une et de renier les autres.
En ce sens, Paul est très moderne. Sa rencontre avec Jésus Christ lui permet de vivre ses identités, non pas en conflit, mais comme une richesse. J’ai participé récemment à la cérémonie d’entrée dans la nationalité britannique d’un paroissien de Notre Dame de France. C’était un moment à la fois solennel et chaleureux. Une nouvelle identité était reconnue à notre frère et il pouvait légitimement en être fier. En ces temps de Brexit et de tentation de se replier sur soi, Paul nous redisait que les migrations et les identités diverses sont une richesse.

Pascal Boidin, mariste