Notre Dame de France - 5 Leicester Place - London WC2H 7BX - charity nr 233639                English | Français

Neuvaine à Saint Pierre Chanel

Vendredi 20 avril

Saint Pierre Chanel…
Mariste et prêtre, tu étais. Tu as cru au projet mariste tel qu’il avait été mis en forme par Jean-Claude Colin et ses compagnons. Tu as répondu à ce choix d’amour gratuit. Tu lui as consacré ta jeunesse et ton énergie.

Aujourd’hui, Dieu très bon, fais grandir dans le cœur des Maristes la confiance dans le projet mariste. Aide-nous à le mettre en musique pour notre temps.

 

Samedi 21 avril

Partir au loin…
En 1836, âgé de 33 ans, tu quittais les côtes de France pour l’inconnu. Avec tes compagnons maristes, tu répondais à l’appel du Pape de porter l’évangile dans les îles d’Océanie. Alors que le port du Havre disparaissait derrière la ligne d’horizon, tu repensais à ceux qui tu avais quittés…

Aujourd’hui, Dieu très bon, donne aux Maristes de savoir quitter les terres connues pour répondre à l’appel du Seigneur.

 

Dimanche 22 avril

Vivre la communauté…
Vous étiez huit compagnons sur le navire qui vous emmenait à travers l’Atlantique : votre évêque, Jean-Baptiste Pompallier, trois frères, Marie-Nizier Delorme, Joseph-Xavier Luzy et Michel Colombon et quatre prêtres, Claude Bret, Pierre Bataillon, Catherin Servant et toi. Vous viviez ensemble avec l’équipage et les passagers pendant les longues semaines du voyage. Avec la maladie et la mort de Claude à bord, vous avez connu l’épreuve.

Aujourd’hui, Dieu très bon, fais grandir dans le cœur des Maristes le goût de la communauté, de la vie et de la prière partagées.

 

Lundi 23 avril

Aimer Marie…
Aimer Marie et la faire aimer, c’est devenu ta devise. Marie te tournait vers son fils Jésus. Elle te montrait un chemin de fidélité à son Dieu. Elle t’apprenait la tendresse.

Aujourd’hui, Dieu très bon, nourris dans le cœur des Maristes l’attachement à Marie qu’ils pensent, jugent, sentent et agissent comme elle.

 

Mardi 24 avril

Apprendre la langue…
Arrivé sur l’île de Futuna, avec le Frère Marie-Nizier, tu as fait connaissance avec les habitants de l’île. Tu t’es lancé, avec courage, dans l’apprentissage de leur langue. Toi Petelo, tu les as rejoints là où ils étaient.

Aujourd’hui, Dieu très bon, libère-nous de la plainte de ne plus être compris, donne-nous le courage d’apprendre les langues de nos contemporains pour annoncer la miséricorde de Dieu.

 

Mercredi 25 avril

L’homme au cœur bon…
Les Futuniens t’appelait « l’homme au cœur bon ». Ils n’avaient, sans doute, pas très bien compris pourquoi tu avais quitté ton pays lointain pour les rejoindre sur leur île. L’évangile n’était pas encore écrit dans la langue de Futuna. Mais ils reconnaissaient ce qui n’a pas besoin de mots : ta bonté, ta générosité.

Aujourd’hui, Dieu très bon, fais grandir dans le cœur des Maristes la bonté et la générosité.

 

Jeudi 26 avril

Affronter la haine…
A Futuna, les guerres ravageaient périodiquement l’île. En refusant de prendre parti pour un camp contre l’autre, tu es devenu l’ennemi. Disciple de Jésus-Christ, tu n’as pas voulu être complice de la violence qui ronge le cœur de l’homme.

Aujourd’hui, alors que la peur de l’étranger grandit en Europe, Dieu très bon, avec saint Pierre Chanel, donne-nous le courage de refuser la haine et la violence dans nos relations et dans nos sociétés.

 

Vendredi 27 avril

Donner sa vie…
Tu étais devenu gênant. Ta bonté montrait qu’un nouveau monde était possible. Le fils du roi voulait découvrir le trésor dont tu étais porteur. Il était temps de t’éliminer ! C’est le temps du Vendredi Saint, le silence de mort.

Dieu très bon, avec saint Pierre Chanel, donne aux Maristes de rejoindre ceux qui vivent une passion.

 

Samedi 28 avril

Ouvrir la route…
Après ta mort, les habitants de Futuna se sont tournés vers le Christ. Ils ont reconnu en toi le messager de l’Evangile.

Aujourd’hui Dieu très bon, suscite dans le cœur des jeunes le désir de vivre la vie mariste à la suite de saint Pierre Chanel et de tous ceux qui ont été fidèles à cet appel.